(ex) President Georges W. Bush 
- "Je sais que l'être humain et le poisson peuvent coexister pacifiquement" (septembre 2000, lors d'un discours sur sa politique énergétique)

- "On pose rarement la question: est-ce que nos enfants apprend (sic)?" (janvier 2000, lors d'un meeting de campagne en Caroline du Sud)

- "Ils ont mal sous-estimé la compassion de notre pays. Je pense qu'ils ont mal sous-estimé la volonté et la détermination du commandant en chef également" (26 septembre 2001, en référence aux auteurs des attentats du 11-Septembre)

- "Il n'y a pas de doute dans mon esprit, pas le moindre, que nous allons échouer" (4 octobre 2001, lors d'un commentaire sur un plan de son gouvernement)


- "Ce serait une erreur que le Sénat des Etats-Unis permette à un type de clonage humain quel qu'il soit de sortir de cette chambre" (10 avril 2002 à la Maison Blanche, en appelant de ses voeux le vote d'une loi au Sénat sur l'interdiction du clonage)


- "Il y a un vieux proverbe au Tennessee -je sais qu'on le dit au Texas, probablement au Tennessee aussi- qui dit: 'tu m'as bien eu une fois, honte à toi. Tu m'as bien eu, on ne pourra plus t'avoir'" (17 septembre 2002 à Nashville, Tennessee)


- "Nos ennemis sont novateurs et astucieux, mais nous aussi. Ils sont sans cesse en train d'imaginer de nouveaux moyens de nuire à notre pays et à notre peuple, et nous non plus" (5 août 2004, lors de la cérémonie de signature d'une loi de dépenses militaires)


- "Trop de bons médecins font faillite. Trop d'obstétriciens-gynécologues sont dans l'incapacité de pratiquer leur amour des femmes dans tout le pays" (6 septembre 2004 lors d'un meeting)


- "Notre énergie la plus abondante est le charbon. Nous avons assez de charbon pour les 250 ans passés, pourtant le charbon empêche un défi environnemental" (20 avril 2005 à Washington)


- "Nous avons hâte d'entendre votre point de vue pour que nous puissions faire plus mieux (sic) notre travail" (20 septembre 2005)


- "Il n'a pas toujours été acquis que les Etats-Unis et l'Amérique aient une relation étroite. Après tout, (...) il y a 60 ans nous étions en guerre" (29 juin 2006, à la Maison Blanche, où il recevait le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi. Il voulait bien sûr dire le Japon et non l'Amérique)


- "Qu'on ne s'y trompe pas, je comprends combien c'est dur, Monsieur. Je parle à des familles qui meurent" (7 décembre 2006 lors d'une conférence de presse commune avec Tony Blair, en voulant parler des familles des soldats qui meurent à la guerre)


- "Ce sont de grandes réalisations pour ce pays, et le peuple bulgare devrait être fier des réalisations qu'ils a réalisées", (11 juin 2007 à Sofia, Bulgarie)


- "M. le Premier ministre, merci pour votre présentation. Merci d'être un hôte aussi bon pour le sommet de l'OPEP" (septembre 2007 à Sydney en Australie où il assistait à un sommet de l'APEC -forum de coopération Asie-Pacifique- et non de l'OPEP)


- "Merci votre sainteté. Super discours" (16 avril 2008, lors d'une cérémonie d'accueil du pape Benoît XVI à la Maison Blanche)


- "Ils n'ont aucun mépris pour la vie humaine" (15 juillet 2008, dans une allusion sur les combattants ennemis en Afghanistan. Il voulait bien sûr dire "aucun respect")


- "Je me souviens avoir rencontré la mère d'un enfant qui a été enlevé par les Nord-Coréens ici même dans le Bureau ovale" (26 juin 2008 lors d'un point presse à la Maison Blanche)


- "Durant toute notre histoire, les mots de la Déclaration (d'indépendance) ont incité les immigrants du monde entier à voguer vers nos rivages. Ces immigrants ont aidé à transformer 13 petites colonies en une nation grande et en croissance de plus de 300 habitants" (4 juillet 2008 en Virginie. Les Etats-Unis comptent plus de 300 millions d'habitants)


"Ce dégel a mis du temps à dégeler, et il va falloir du temps pour qu'il dé-dégèle (sic)" (20 octobre 2008, lors d'une discussion sur l'économie et le gel des marchés du crédit).


Trouvé sur un article de yahoo.fr

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1103 )
Drôle de ressemblance... 
J'avais écrit ici-même un petit texte de présentation de la fabuleuse série Battlestar Galactica. Je n'y reviendrai pas.

Mais j'ai été très frappé par un assemblages d'images très en rapport avec l'actualité. Vraiment c'est très amusant, la ressemblance est frappante d'un point de vue physique, mais je suppose aussi d'un point de vue psychologique.

Voici donc les candidats républicains pour l'élection américaine de novembre comparés à deux personnages de BSG.



Étonnant, non?

[ 1 Commentaire ] ( ( 18 vues ) )   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1059 )
UBS Live 
Ca se passe ici.

Il s'agit d'un blog de la TSR qui est mis à jour régulièrement tout au long de la journée. Intéressant, il permet de bien voir la rage plus que légitime de nombreux actionnaires. Bien sûr, tout le monde sait qu'Ospel va garder ses primes et ne va pas démissionner, mais le voir se faire égratiner est tout de même une bonne chose, même si beaucoup trop insuffisante.greensmile

PS: Les commentaires de ce blog sont très drôles par moments.

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1133 )
Obama for President Episode I 
Les primaires avancent et, peu à peu, Barak Obama se fait une place au soleil. Voici le premier message d'une série destinée à mieux connaître le candidat démocrate.

Avant de parler de sa vie et de son programme politique, je veux juste poster une première contribution tout à fait subjective. Pourquoi? Parce que de plus en plus de gens comparent Obama à JFK, et cette comparaison n'est pas si dénuée de sens.



Les 2 hommes ont plusieurs points commun: un charisme immense, la jeunesse, la capacité à rassembler derrière une volonté de changement et un souffle de vent nouveau, une intelligence hors du commun... Et si le bilan de JFK n'est pas le meilleur de l'histoire (à sa décharge, il n'a pas eu le temps de mener à son terme sa vision politique), il reste de nos jours un mythe le clan Kennedy reste LA dynastie politique des USA. JFK aurait pu avoir un bilan exceptionnel mais sa mort tragique l'en a empêché. Obama peut prendre le relais, presque 50 ans plus tard, et redonner espoir et vigueur à une Amérique laminée par plus de 20 années conservatrices.


Alors, quand on voit Caroline et Ted Kennedy soutenir Obama, on assiste à la transmission d'un héritage, celui de JFK et de la nouvelle frontière. Tout un symbole...



[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 2.9 / 1084 )
Schtroumpf vert et vert schtroumpf: les tristes agissements "politiques" qui ébranlent notre pays 
Il fallait s’y attendre, la journée a été chaude, aujourd’hui à Berne. Que puis-je dire, sinon déplorer la conduite tant de la gauche que de la droite ? Des années de politique suisse sont effacées par des comportements indignes de ce que je considère comme la meilleure démocratie du monde. Les clivages partisans entre gauche et droite ont pris le dessus sur une forme de politique consensuelle, critiquable certes, mais bien plus efficace et digne que les affrontements auxquelles nous sommes confrontés dans cette campagne.

Revenons sur les aberrations à la base de cette journée. Je le dis sans détour, l’UDC est responsable de ce qui est arrivé cet après-midi. Quiconque me connaît connaîtra également mon avis très négatif sur le parti agrarien. Mais je pense être totalement lucide sur les origines de la manifestation organisée par l’UDC. Le climat politique est actuellement tellement exécrable qu’il était parfaitement prévisible que des affrontements éclatent si une contre-manifestation était mise sur pied. Je me demande vraiment pourquoi l’UDC a organisé cette journée ? Quels sont les arguments qui l’ont poussé à vouloir réunir ses sympathisants dans la ville fédérale ? A mon avis, les dirigeants de l’UDC étaient tout à fait conscients des risques liés à une telle manifestation et ils SAVAIENT, mais aussi ESPERAIENT que les événements dégénèrent. Quoi de mieux en campagne électorale ? Je suis prêt à parier que les médias seront pleins de remarques de membres de ce parti jouant les vierges effarouchées, et ce dès ce soir. Quelle aubaine pour l’UDC ! Pouvoir se plaindre et critiquer la gauche (ou la gausce comme diraient certains imbéciles bornés et ignorants de l’histoire), tout en passant pour la victime de trouble que ce parti dont le parti en est l’auteur volontaire. Stratèges de l’UDC, vous êtes malins et vous avez obtenus ce que vous vouliez. J’espère que cela ne vous servira pas dans les urnes, car des agissements pareils, sous-tendant une manière ignoble de faire de la politique, sont totalement indignes de pratiques démocratiques intelligentes et respectueuses de notre tradition politique.

Cette colère ne s’adresse pas qu’à ces tristes sirs. En effet, comment peut-on tomber dans le piège tendu par l’UDC ? Que vous soyez contre leurs agissements, très bien, mais par pitié ne rentrez pas dans leur jeu ! A nouveau, il était prévisible que des casseurs profitent de cette contre-manifestation pour venir sévir. Le risque de leur présence était grand, on pouvait s’y attendre. Et, si débordements il y a, ces quelques écervelés cagoulés seront mis en exergue par l’UDC pour symboliser tous leurs opposants. Bien joué ! Non seulement vous offrez un défouloir à des casseurs (qui soit dit en passant n’ont sûrement aucune opinion politique arrêtée sur ce qui nous occupe) mais en plus vous faites le jeu de l’UDC !!! Comment peut-on être aussi bêtes ?

C’est vraiment déprimant… J’aimerais beaucoup montrer l’inefficacité des actions entreprises contre Blocher and Co, j’aimerais montrer la manière toute simple qu’ont certains politiciens de l’UDC de lier futilement la gauche en général à quelques casseurs apolitiques, tout en se targuant de représenter l’ordre et la sécurité. Mais à quoi bon ? Gauche et droite se chamaillent au travers de gamineries qui prêteraient à rire, si elles n’étaient hélas pas autant néfastes à notre pays. Vous êtes les moutons noirs de la politique suisse, et malheureusement vos actions simplistes et votre argumentaire digne du dernier Walt Disney font mouche et entraînent dans votre sillage nombre d’électeurs.

Les opposants à cette chute dans les abîmes intellectuels sont pourtant nombreux, mais beaucoup sont ceux qui ne vont même pas voter. Les partis du centre/centre-droite ont toutes les cartes en main pour retrouver un peu de leur superbe. Mais il faut qu’ils agissent et qu’ils osent enfin se démarquer des autres (n’est-ce pas messieurs les radicaux, vous qui êtes restés bien trop longtemps à la botte de Blocher). Rappelez-nous les vertus d’une politique centriste, pas celle critiquée à tort par la gauche et la droite (qui croient posséder la vérité absolue), mais cette politique qui a la sagesse de soutenir les propositions qui sont véritablement bénéfiques pour notre pays. Etre toujours de droite ou de gauche est une aberration intellectuelle. En effet, c’est postuler qu’une vision de la politique est meilleure que l’autre. Mais la réalité est bien plus complexe. Il arrive que la gauche ait raison, alors que la fois suivant c’est la droite qui est dans son droit (sans mauvais jeu de mot). Le juste milieu, voilà ce qu’il faut ! Aristote l’avait très bien compris, 300 ans avant notre ère. Malheureusement, nombre de politiciens n’ont pas lu ce penseur génial, et leur lectures se limitent aux communiqués et « programmes » de leurs partis respectifs.

Que ceux qui veulent se moquer du centre le fassent. Leurs arguments sont aussi élevés que leur QI. Voter et mener une politique de centre, ce n’est pas être victime d’un manque de caractère pathologique, c’est avoir la sagesse et le courage de soutenir les solutions qui semblent raisonnablement les meilleurs, de choisir selon ses convictions. Et là, il n’y pas de moutons noirs puisqu’il n’y a même plus de moutons totalement inféodés aux mots d’ordre de leur idéologie. Moi aussi je me moque des gens…je me moque de tous ces jeunes qui sont totalement prisonniers de leurs partis, de ces jeunes gauchistes qui pestent contre des notions qu’ils ne comprennent pas (la mondialisation, la lutte des classes…), je me moque de ces jeunes conservateurs dont le jugement critique a été annihilé, ces Grégory Logean, Alexandre Cipolla et consorts qui semblent n’être jamais sortis du Valais. Ils disent s’engager pour leur pays, mais ils ne le connaissent pas. Ignorer notre diversité culturelle, notre histoire et le fondement de notre nation, ça n’est pas servir son pays, bien au contraire. Restez dans votre désert et, comme le déclare si bien votre slogan « utilisez votre tête », peut-être cela vous fera-t-il ouvrir les yeux… en attendant la sortie de l’Histoire suisse pour les nuls ;)


Bref, que les agitateurs de gauche et de droite continuent à faire les gamins et à mépriser le centre. Je suis beaucoup trop intelligent pour être un UDC, mais je suis également trop réaliste pour être socialiste…alors donc voilà, je fais partie des rares personnes qui soutiennent encore le centre. Mais comme disait Mill, « autant être un Socrate insatisfait qu’un porc satisfait ». A bon entendeur…



[ 5 Commentaires ] ( ( 69 vues ) )   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 2.9 / 1187 )
A propos d'un tout-ménage à vocation politique... 
Voici ce que je viens de lire sur monelection.ch:


On me signale une recommandation tournant en Suisse allemande pour renvoyer une certaine initiative xénophobe non signée à son expéditeur (un commentaire explicite n’est pas interdit toutefois). Le montant de la facture sera calculé en fonction du nombre de retours. Il paraît que si tous les Helvètes devaient s’exécuter, c’est 4 millions que l’UDC devrait débourser… N’oubliez donc pas que la place du torchon rouge et blanc que vous venez de recevoir n’est pas sur le tas des vieux papiers, mais dans la boîte jaune la plus proche. Et surtout, faites passer le mot !


Source: http://www.monelection.ch/blog/message. ... sageID=332

EDIT du 31 juillet...

Le Temps en parle aussi ici.


D.S. Miéville, Berne
Mardi 31 juillet 2007

Absente du Grütli, mais présente dans les boîtes aux lettres, ainsi peut-on résumer la position de l'UDC à l'occasion de la fête nationale. Si les citoyennes et citoyens critiques envers la politique et les méthodes des amis de Christoph Blocher savaient s'organiser, certaines opérations de marketing a priori fort habiles pourraient se retourner contre le parti, passé maître dans ce genre d'exercice. Il en va ainsi pour le courrier tous-ménages expédié à l'occasion du 1er Août afin de récolter des signatures pour l'initiative populaire demandant l'expulsion des délinquants étrangers. On sait que l'UDC a reçu à cette fin une contribution d'un sponsor romand, aussi anonyme que généreux. Cela pourrait ne pas suffire, si tous ceux qu'indispose cette démarche se donnaient le mot.

C'est la NZZ am Sonntag qui lève ce lièvre dans sa dernière édition. Les esprits malins appellent d'ores et déjà à bien renvoyer à l'UDC son courrier pré-affranchi, mais avec un formulaire vierge de toute signature. Il en coûterait au parti de 70 à 80 centimes par envoi. Si les 4,5 millions de ménages ayant bénéficié des sollicitations de l'UDC suivaient ce conseil, la facture se monterait à 3,6 millions de francs pour le parti. Et cela sans récolter beaucoup de signatures supplémentaires. Le geste généreux du sponsor anonyme, qui a déboursé 500000 francs pour permettre à l'UDC d'exprimer de la sorte son patriotisme, pourrait en fin de compte se révéler coûteux pour son bénéficiaire. La Poste, sans doute, ne s'en plaindrait pas.



Bien sûr peu de gens vont faire cela, mais je trouve l'idée assez cocasse.


[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1122 )
Contre la stupidité de certains politiciens... 
Monsieur Jean-Luc Addor, secrétaire de l'UDC Valais et juge aux antécédants douteux, s'offusque sur le site monelection.ch de la demande à Monthey (soutenue par le curé, oh Mon dieu....) de la communauté turque pour qu'elle puisse disposer d'un petit bout du cimetière pour y déposer ses morts. Il voit dans cet acte une terrible islamisation du Valais, une petite parcelle devenue terre d'Islam et échappant au contrôle des bons patriotes valaisans.

Je n'ai malheureusement pas sa si belle prose et je vous propose d'aller voir sa contribution ici.

Outre le fait que son indignation est somme toute ridicule, il y a un problème assez symptomatique des membres du parti agrarien: ils crient sur tout mais ne proposent rien. la problématique de cette demande est mineure, il y a des choses bien plus graves en Suisses. L'argumentation de l'ami Addor est pitoyable, ça il fallait s'en douter et il ne se rend pas du tout compte (ou peut être si, mais c'est l'année des élections alors il faut parler de ce qui peut amener des voix) que la demande faite par la communauté turque n'a rien de bien méchant, que cela serait assez normal de donner une réponse favorable à leur requête et que le contraire serait une erreur (pour informations, les Juifs ont le droit d'avoir de tels lieux...)


Là où le problème réside surtout, c'est que comme toujours, un politicien de l'UDC s'oppose à quelque chose mais qu'il ne fait rien. Pour être franc, je suis vraiment irrité par le néant assez classique que l'on trouve lorsqu'on cherche les solutions que l'UDC pourrait (conditionnel trèèès hypothétique) avoir formulé en réponses aux problèmes de notre société.

Voici la réponse, assez longue, que j'ai postée sur monelection.ch. J'espère vivement qu'il me répondra, mais j'en doute fort. Dommâge...


J'aurais une question monsieur Addor, et je tiens vraiment à ce que vous répondiez sur ce site même (ce qui serait le minimum de la politesse il me semble).

Pourquoi n'avez-vous comme "programme" qu'une argumentation négative?

Je fais une petite retrospective de vos contributions sur monelection.ch:

-NON à la caisse unique
-NON à Raël (lol...)
-NON à la réforme de la constitution valaisanne
-NON à un petit bout de cimetière pour les musulmans.

Vos parents ne vous ont jamais appris à dire OUI? Soyez censé, un politique, même s'il doit parfos freiner certaines choses et s'opposer à ce qu'il juge mauvais ou inadéquat, est d'abord là pour faire AVANCER la société et le pays dans lequel il vit. Et pour cela, il doit PROPOSER, c'est à dire avoir de nouvelles idées, émettre des opinions positives sur ce qui pourrait être AMELIORÉ. Un bon politicien est celui qui (parfois après avoir combattu une proposition) en propose une à son tour, qu'il se fasse le chantre des gens qui ont voté pour lui et qui espèrent

1) conserver les acquis
2) mais aussi les améliorer (on a l'impression que dès que quelqu'un propose quelque chose vous craignez le déluge)

Critiquer est une chose, mais outre la critique, la meilleure solution est de proposer une ALTERNATIVE.

Vous ne servez à rien. vous ne faites que crier mais sans aucune proposition, aucune solution et encore moins d'idée. Dans la caverne, vous devez sûrement être empêché de voir la lueur du dehors (j'espère que cette allusion n'est pas trop exotique...ben voui, Platon n'était pas valaisan).

Alors j'estime que la moindre serait, visavis des électeurs et des gens qui viennent lire ici, de nous dire quelles sont les propositions que vous avez pour améliorer la vie dans notre beau pays.

Merci de répondre...


PS: le vrai patriote sait
-que la Suisse n'est officiellement pas chrétienne, mais que c'est un pays qui laisse la liberté de religion
-par corrélation, dire "nous Suisses et chrétiens" est un non-sens, car les 2 termes n'ont aucune légitimité a être associés d'une manière si arrogante
-que toutes les religions sont tolérées et que le gouvernement ne peut en aucun cas interdire une chose au nom de la "tradition".


PS II (pour le blog):
Oui je sais, c'est le 2e sujet que je mets dans la rubrique "politique" et c'est à nouveau une critique. Donc promis, la prochaine fois, cela sera quelque chose de positif.:0

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 978 )
La ronde des lutins de l'UDC 
Le site monelection.ch propose depuis quelque temps un espace d’expression pour les candidats aux élections fédérales de 2007. Sous forme de blogs, chaque candidat peut ainsi faire entendre ses idées et dialoguer avec les électeurs.

Première constatation, les élus actuels ont beau être inscrits, ils ne postent pas. Peur de ce nouvel outil électoral, mépris ou manque de temps ou simplement ignorance ? La question reste ouverte. Par contre, ce qui est sûr, c’est que les jeunes candidats ont su s’approprier ce nouveau moyen pour se faire connaître. La plupart des politiques qui postent sont en effet membres des jeunesses de leur parti respectif.

Parmi cette ribambelle de jeunes candidats, les membres de l’UDC dominent largement en terme de nombre, de messages postés, mais aussi de réactions. En effet, alors que le premier réflexe serait de se réjouir de la forte présence de politiciens dynamiques et pleins d’ambitions, une impression de pitié risque fortement de vous envahir.

Comme leurs « illustres » prédécesseurs et patrons, ces UDC en herbe, pourtant souvent étudiants et donc censés avoir une certaine ouverture d’esprit, se contentent de ressasser toujours la même popotte politique comme le font les élus actuels de ce parti. Au travers de titres chocs tels que : « Délinquance, où allons-nous ? », « Parlons démocratie » et autres phrases alarmistes, la plupart des contributions ne tournent qu’autour des thèmes chers au parti agrarien. Ainsi, à les lire, les seuls discussions intéressantes dans notre Suisse actuelle seraient la délinquance des jeunes et la hausse de l’insécurité en général, l’immigration ainsi que les moyens qu’il convient de mettre en place pour enrayer ces fléaux.

Certes, il s’agit de problèmes bien présents dans notre société, mais pourquoi ne pas aussi traiter d’autres sujets actuels, comme les allocations familiales, le financement de l’AVS, la recherche et l’éducation… bref, tous les domaines qui sont également très importants. La réponse est peut être que ces jeunes candidats n’ont RIEN à proposer, si ce n’est les pseudos solutions démagogues de leur parti. En questionnant un candidat vaudois qui vantait le pragmatisme de l’UDC face à la démagogie ambiante, il n’a su me proposer aucune réponse concrète à mes questions.

Ce qui est malheureux, c’est qu’ils traitent de sujets qu’il ne comprennent pas (leur réponses au pourquoi de la situation est assez significatif) et qu’ils ne proposent rien du tout comme solution. Je ne parlerai pas de leurs connaissances culturelles et grammaticales parfois honteuses, si ce n’est de dire que quand on veut utiliser l’histoire de la Suisse pour en faire un argument politique, la moindre des choses serait d’en avoir au moins une vague idée.

Bref, quel dommage de voir de jeunes personnes motivées à servir leur pays mais d’adhérer stupidement à un parti qui vole au raz des pâquerettes et surtout quelle tristesse de remarquer qu’ils n’offrent rien de concret et à quel point ils se content de recracher ce que leurs « patrons » politiques ont préparé. Gageons que leur populisme morde la poussière, comme l’UDC l’a fait sur la plupart des initiatives et referendum.

Cordialement
JFK


[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1062 )