http://quatuor.dalton.ch 


Il est enfin en ligne!

Le site des Dalton, tout beau tout neuf est maintenant plus ou moins terminé et n'attend que vos visites. Merci à Gilles et Stéphane pour leurs remarques. S'il y a des problèmes et fautes, merci de me les signaler. Il m'a aussi permis de "réaliser" des choses un peu plus originales comme la présentation des membres ou le menu. Les images ont été trafiquées, découpées, arrangées avec Photoshop.

Il devrait s'enrichir des dates de nos prestations (que j'espère régulières), de nouvelles photos, de vidéos et peut être d'extraits audio. Donc n'oubliez pas d'y revenir régulièrement.

http://quatuor.dalton.ch

Pour terminer, un petit screen:


[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1267 )
Narn i chîn Hùrin 


Nouveau recueil de textes de Tolkien, Le Conte des enfants de Hùrin reprend une histoire présente dans le Silmarillion, mais présentée ici dans une version plus complète et épurée des innombrables notes en bas de page qui inondent certaines oeuvres du conteur.

On y retrouve donc Hùrin, homme du Premier Age, faire face à Morgoth. Son audace lui vaudra une malédiction qui s'étendra sur sa famille, en particulier sur son fils Tùrin. Si l'histoire n'est pas nouvelle pour ceux qui connaissent bien le Premier âge du monde, elle permet à tous les autres de découvrir une autre facette de la Terre du milieu. L'intrigue se déroule des milliers d'années avant le Seigneur des Anneaux, en Beleriand (terre engloutie dans le Sda). Les royaumes elfes sont encore bien présents, Noldar et Eldar combattent contre les forces d'Angband, ses orques et dragons (dont le fameux Glaurung). On retrouve la fabuleuse cité cachée de Gondolin (même si elle apparaît très peu), la bataille des larmes innombrables et bien des figures célèbres parmi les elfes. Bref, du tout bon.

L'histoire en elle-même est très intéressante, très tragique, à l'image des anciennes mythologies. Le destin des enfants de Hùrin mérite réflexion. Le talent de Tolkien permet une véritable incursion dans le Beleriand. Aidé d'une carte (présente à la fin du volume), on a vraiment l'impression d'arpenter un monde qui a existé, il y a bien longtemps.

Il faut enfin noter que le livre est illustré par Alan Lee au travers de quelques images peintes ainsi que de nombreux petits dessins au crayon. Voici d'ailleurs pour terminer une photo de la dédicace qu'il m'a faite lors de sa venue à Genève jeudi passé.



Liens:
Une critique du livre (en Anglais)
Tolkien Estate, site "officiel" de la famille Tolkien

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1128 )
You know you're Swiss when... 
1. you complain if your bus/train/tram is more than 5 minutes late. Make that 1 minute
2. you've ever been confused with a Swede
3. you laugh when Americans believe that Swiss Miss is a Swiss product, but then have no clue that Nestlé and Rolex ARE
4. you get frustrated if you go grocery shopping abroad and there aren't at least 10 different kinds of chocolate and 15 kinds of cheese available
5. you have learned three to four languages and think this is completely normal
6. you have ever been asked - upon stating your nationality - whether you live in the mountains and whether you can yodel
7. you can pronounce "Chuchichäschtli" and you know what it means
8. you have ever been asked who the president of Switzerland is and then failed miserably trying to explain why you've lost track
9. you know what "Röschti" are and you have crossed the "Röschtigrabe" at some point
10. you went to a state-funded ski camp every year with your classmates in high school
11. to you, skis are like the extensions of your feet, because you've skied since you could walk
12. you are amused when people ask you what language is spoken in your home country and/or you have to explain that "Swiss" is not a language, that there are four national languages and none of them is called "Swiss"!
13. you owned a Swatch growing up... or still do
14. you've ever seen "Sandmännchen" dubbed into Romansch
15. as a female, you give all your friends three kisses on the cheeks as a greeting
16. you love Migros and you swear that some of their products are better than anything you've ever seen elsewhere
17. you've ever been asked by your non-Swiss friends to intervene in a fight and used "hey, I'm Swiss" as an excuse not to
18. your country has six different public television channels in three different languages - and you don't think this is unusual
19. you get amused when you see Swiss German people being subtitled on German television
20. you firmly believe it is more important to do things accurately than to do them quickly
21. you were legally allowed to drink beer and wine at the age of sixteen
22. you walked to kindergarten without supervision, wearing a large orange triangle around your neck
23. you think it's normal that everyone has a bunker underneath their house, or is registered for one of the public bunkers under the school building, for emergency situations... by the way, here's a fun thing to do: invite over some of your foreign friends (Americans make very good candidates) and take a picture of the look on their face when they SEE the bunker. Priceless!
24. when being asked to explain how certain things work in your country, you have to use the phrase "it differs for each canton, so..."
25. you are asked to vote on a "Referendum" or "Initiative" at least 3 or 4 times a year
26. you are used to drinking from any public fountain in the street unless there is a warning sign that says "no drinking water"
27. you grew up believing all cows must wear bells
28. you think that driving somewhere for four hours is a hell of a long time
29. you get slightly irritated or at least confused if your foreign visitors ask to see a chocolate factory
30. you know what Betty Bossi books and products are and have bought one
31. you know someone that collects the tin foil lids from coffee cream tubs
32. you don't see where the problem is when every male citizen who has been to the army has an assault rifle under his bed
33. you have to pay twice the price for museum entries because you're not a citizen of the EU, although you live in Europe!
34. you are in a non-European country and can hear people talking Swiss German and just go up and strike up a conversation with a complete stranger
35. no matter how much of a "bad-ass" you think you are, you will still pick up your candy wrapper off the floor if an old lady asks you too
36. you think everything is cheap abroad compared to Swiss prices!

SOURCE: Facebook, groupe éponyme

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1043 )
UBS Live 
Ca se passe ici.

Il s'agit d'un blog de la TSR qui est mis à jour régulièrement tout au long de la journée. Intéressant, il permet de bien voir la rage plus que légitime de nombreux actionnaires. Bien sûr, tout le monde sait qu'Ospel va garder ses primes et ne va pas démissionner, mais le voir se faire égratiner est tout de même une bonne chose, même si beaucoup trop insuffisante.greensmile

PS: Les commentaires de ce blog sont très drôles par moments.

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1105 )
Le piège de Dante 
Le Doge de Venise et ses plus proches conseillers sont en émois ! Un meurtre sordide a été commis et l’on ne présage rien de bon. Face à une situation floue, tendue et ô combien inquiétante, décision est prise de libérer des fers un certain Pietro Viravolta, étrange bonhomme, caricature à lui tout seul de la mentalité vénitienne. Au fur et à mesure que son enquête progresse, Viravolta découvre une vérité bien glauque : une secte aux ambitions louches assassine ses victimes au travers d’une symbolique dantesque afin de cacher des desseins que ne peuvent qu’être néfastes à la sérénissime. Ne nous y trompons pas, malgré cette présentation succintes qui pourrait nous rebuter, tant l’histoire semble un énième Ersatz de tous ces romans ésotérico-politiques, Le Piège de Dante se révèle être une petite merveille.

Quel plaisir de suivre les aventures de Viravolta, un personnage haut en couleur (quoi de plus logique quand on est en plein carnaval vénitien…). Grâce à son style très agréable, tout en étant néanmoins dense, Delalande parvient à nous faire « sentir » Venise. Que l’on connaisse ou pas la ville, on ne peut qu’imaginer aisément ce foisonnement de masques, d’éxubérances, de superficialité aussi, propres à la Sérénissime. Sur ce plan, l’objectif est plus qu’atteint car en refermant le livre, on n’a qu’une envie : aller ou retourner visiter cette cité unique. L’intrigue en elle-même est bien ciselée et chaque page incite à lire la suivante. Cette histoire vénitienne nous offre un thriller dépaysant, pour ne pas dire exotique et franchement, « ça fait du bien ». Les personnages sont savoureux, peut être un peu caricaturaux. Mais pouvait-il en être autrement de la part de Vénitiens ?
Certes, rien dans ce monde n’est parfait. On peut légitimement regretter l’introduction maladroite du célébrissime Casanova. Il n’apporte rien d’intéressant à l’intrigue et ce pseudo-copinage avec un tel personnage relève plus de l’appropriation d’une célébrité que du clin d’œil. Certaines explications historiques ou descriptives semblent également un peu vaines. Elles donnent parfois l’impression d’un auteur qui veut nous impressionner par son érudition, alors que ces informations seront bien vite oubliées. Mais il ne s’agit là que de menues broutilles qui n’auront aucune influence sur le plaisir que l’on tire de la lecture de cette œuvre.

En définitive, Le Piège de Dante constitue non seulement une lecture divertissante et prenante, mais aussi un invitation à (re)découvrir les charmes sans fin de la Sérénissime.

Mais au delà de la lecture de cette petite critique, Le Piège de Dante fut une agréable séance de souvenirs. C'était en novembre 2003, juste avant de partir en Belgique avec le BB13* et nous étions la moitié des 5e années. Au programme il y avait Vérone et Venise. Très joli séjour, 2 super villes et quelques péripéties. En effet, outre les musées, le palais des Doges, la place St-Marc ou encore Murano, Venise recèle de trèèès nombreuses ruelles vraiment étranges. Il faut l'avouer, le plus drôle était de les arpenter à la recherche de la salle où nous devions aller écouter un concert. Mais est-ce de notre faute si un pub irlandais nous a retenu, s'il a fallut traverser le rialto en courant et demander notre chemin à un groupes de hippies? Pas plus que le fait d'avoir vidé le stock de champagne de l'hôtel (ils n'avaient que cela)... Oui, c'était une sortie culturelle intéressante.

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1080 )
Obama for President Episode I 
Les primaires avancent et, peu à peu, Barak Obama se fait une place au soleil. Voici le premier message d'une série destinée à mieux connaître le candidat démocrate.

Avant de parler de sa vie et de son programme politique, je veux juste poster une première contribution tout à fait subjective. Pourquoi? Parce que de plus en plus de gens comparent Obama à JFK, et cette comparaison n'est pas si dénuée de sens.



Les 2 hommes ont plusieurs points commun: un charisme immense, la jeunesse, la capacité à rassembler derrière une volonté de changement et un souffle de vent nouveau, une intelligence hors du commun... Et si le bilan de JFK n'est pas le meilleur de l'histoire (à sa décharge, il n'a pas eu le temps de mener à son terme sa vision politique), il reste de nos jours un mythe le clan Kennedy reste LA dynastie politique des USA. JFK aurait pu avoir un bilan exceptionnel mais sa mort tragique l'en a empêché. Obama peut prendre le relais, presque 50 ans plus tard, et redonner espoir et vigueur à une Amérique laminée par plus de 20 années conservatrices.


Alors, quand on voit Caroline et Ted Kennedy soutenir Obama, on assiste à la transmission d'un héritage, celui de JFK et de la nouvelle frontière. Tout un symbole...



[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 2.9 / 1056 )
Slide Odyssey 
Cédric Vergère, collègue tromboniste du Brass Band 13 étoiles et de la Concordia de Vétroz sort en ce 4 février 2008 son tout premier CD: Slide Odyssey. Comprenant divers solos, il a pour particularité de réunir sur un même disque des pièces jouées tant au trombone ténor qu'au trombone basse, ce qui est très rare. Accompagné par Corinne Valloton au piano, Cédric démontre sa virtuosité et sa musicalité au grès des différentes pièces, comme en témoigne cet extrait.



Pour en apprendre plus sur Cédric Vergère, virtuose (amateur) du trombone, pour écouter des extraits en mp3 ou pour commander ce disque, il suffit de se rendre sur son site personnel:

http://cedricvergere.dalton.ch

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1137 )
Guide de survie à l'attention des Genevois en Valais 
Guide de survie à l'intention des Genevois en vacances en Valais

- N'oubliez jamais que vous n'êtes pas chez vous.

- Laissez toujours un pourboire. Quelques centimes suffiront parfois pour
vous maintenir en vie

- Ne dites surtout pas "A Genève, c'est moins cher".

- Ne branchez jamais en boite, contentez-vous de danser dans votre coin.

- Arrêtez de dire "Oh, comme c'est beau". On le sait.

- Ne vous ridiculisez pas en parlant de ski.

- Ne roulez pas à 40 km/h sur les routes de montagne. Nos routes ne sont
absolument pas dangereuses, c'est vous qui ne savez pas conduire.

- Ici le klaxon n'est là que pour dire bonjour. Vous ne connaissez personne,
alors ne klaxonnez pas.

- Vous n'avez rien à faire au comptoir de Martigny, il nous est réservé.

- Sachez qu'un Valaisan n'est jamais seul.

- Ne branchez pas les habitantes des stations. Même nous, nous n'y arrivons
pas.

- Ne nous lancez jamais de défi stupide sur notre capacité à tenir l'alcool.
Vous avez d'avance perdu.

- Enfin, n'oubliez pas, malgré ce que vous semblez croire, que vous n'êtes
pas partout chez vous...

... surtout chez nous!

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1120 )
Du nouveau pour les Dalton 
Suite à la séance photo de samedi, je vais pouvoir commencer la création d'un site pour le quatuor. Il sera prochainement en ligne à l'adresse: http://quatuor.dalton.ch



De plus, nous donnerons notre premier concert le samedi 19 avril 2007. En collaboration avec un choeur mixte, nous animerons la deuxième partie. Plus d'infos suivront... Voilà en tout cas un nouveau défi, différent des concours. Espérons que le public appréciera autant que les jurys que nous avons eu jusqu'à présent. Il y aura cependant un changement dans la composition du quatuor, Guillaume partant 6 mois à Berlin. Il sera remplacé par Cédric Vergère au trombone-alto.

Lors de ce concert nous proposerons un programme varié en alternant des pièces classiques comme l'Air de la suite n°3 de J.S. Bach et des pièces plus légères comme le très connu Peter Gun. Bref, il devrait plaire au plus grand nombre.



Pour la suite de la saison, nous avons bien sûr comme objectif de défendre nos titre au concours de Langenthal ainsi qu'au Championnat valaisan. Mais nous sommes également en pourparlers afin de donner une petite aubade dans un restaurant sédunois. Nous sommes enfin ouverts à toute proposition de prestation...

[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1037 )
Joyeux Noël 
Merci à toutes les personnes qui viennent parfois jeter un coup d'oeil sur le blog. La fin d'année est là et vous avez sûrement tous abusé du foie gras. Mais les fêtes de fin d'année sont aussi l'occasion de profiter un peu du soleil (à condition d'habiter en Valais hem...) et des pistes de ski, chose qui sera faite demain.greensmile

Et oui, ce message est totalement inutile, mais il anime un peu la vie déjà trépidante du net et de ses aficionados. Certains diraient qu'il "manque de profondeur"...

En attendant une année 2008 qui s'annonce à nouveau très chargée, voici une très belle vidéo avec une musique sublime, les 2 tirées d'une certaine série dont j'ai parlé un peu plus bas...



[ Ajouter un commentaire ]   |  [ 0 Trackbacks ]   |  Lien permanent  |  Lien relatif  |   ( 3 / 1124 )

Précédent Suivant